Leave a comment

L’écologie et l’emploi de la région Chalcidique menacés par le géant Eldorado

France Inter, lundi 6 mai 2013. Ecoutez cette émission.

Un reportage d’Angélique Kourounis, à Stratoniki, en Grèce

Région Chalidikique, Grèce © Pitichinaccio – 2013

En Grèce, dans la région Chalcidique, des villageoises manifestent contre le géant canadien Eldorado Gold qui pourrait bien détruire une forêt primaire de 37.000m² pour exploiter les réserves aurifères du pays. Cela aura pour effet de sinistrer toute la région, qui est la troisième destination touristique du pays, tant du point de vue écologique que du point de vue de l’emploi, puisque la Chalcidique vit de l’écotourisme et de la pêche.

Depuis des semaines, la population des villages de la région manifeste et lance des opérations commandos contre les installations, tandis que le gouvernement soutient le géant canadien.

Ici, à Stratoniki, en Chalcidique, on vit au rythme des pelleteuses. La société canadienne Eldorado Gold et sa filiale grecque, Elliniko Hryssos, qui extrait le minerai de la terre, règle la vie du village. Un village coincé entre la mer et une magnifique montagne, désormais interdite.

Un salarié de la société Elliniko Hrysso: « Vous ne pouvez aller plus loin, la montagne appartient à Elliniko Hryssos ».

Depuis des mois, la population se mobilise contre la multinationale canadienne, qui compte ouvrir une mine d’or à ciel ouvert de 600m de diamètre et 220m de profondeur. Une mine pour laquelle il va falloir raser des centaines d’hectares de forêt primaire et assécher le mont Kakavos, qui hydrate toute la région.

Tolis Papageorgiou de l’Observatoire de l’activité minière dans le monde, mène la contestation.

Tolis Papageorgiou: « Trois mille cent tonnes de poussière par heure, propulsées dans l’air et pas de la simple poussière mais des minerais broyés, contenant entre autre du cuivre, du plomb, de l’arsenic… Cette poussière sortira d’une montagne à 700 m d’altitude et tout autour, nos villages, la Chalcidique entière sera condamnée ».

Stavroula Avgolouri, très âgée, le soutient : « Il n’y aura plus d’eau. Si tu voix maintenant comment est la montagne, là-haut, tu vas pleurer. Sans eau, on sera obligés d’abandonner nos terres, nos maisons. Mon petit fils, Dimitraki a douze ans et j’en suis très fière. Il a distribué des tracts. Il est engagé. Il a même parlé aux journalistes. Moi j’ai vécu ma vie, j’ai 78 ans, combien d’années est ce que je vais vire encore ? Mais de quel droit est-ce qu’on leur détruit la vie à eux, aux jeunes ? »

Le 17 février dernier, des militants écologistes ont attaqué aux cocktails molotov les installations d’Eldorado Gold. Pas de blessés mais des  tonnes de matériel détruit. Les manifestations sont constantes et tout le monde, des plus jeunes aux plus vieux sont présents.

La société Eldorado Gold assure qu’elle remettra en état la région une fois les 411.000 d’onces d’or extraits, ce qu’elle n’a jamais fait dans aucun pays ou elle a déjà travaillé.

Elle assure aussi qu’elle ne va pas utiliser le cyanure pour exploiter la mine, mais le sol chargé à 11% d’arsenic ne laisse aucune autre possibilité. Elle promet aussi 5.000 emplois outre les 1.200 personnes qui travaillent déjà, mais les opposants au projet répondent que 15.000 empois au moins seront détruits dans le tourisme, l’agriculture, la pèche et l’apiculture à cause de la mine. La Chalcidique est en effet la troisième région touristique du pays, plus aucun touriste ne voudra venir. D’où les manifestations quotidiennes dans la région.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: